Worrybox
16 Février 2021 à 15h22 - 267 clics

Investir dans l’immobilier en LMNP

La location meublée est un moyen de faire fructifier son capital encore plus efficacement. Et en opérant sous le statut de Loueur en Meublée Non Professionnel, il y a des avantages à la clé, surtout du point de vue de la fiscalité. Mais pour être éligible, il est nécessaire de se conformer à des conditions pas difficiles à respecter.

Les bases de l’investissement en LMNP

Comme mentionné en introduction, pour pouvoir investir en LMNP, il faut surtout respecter certaines conditions. Et la première chose à faire est d’acheter un actif adéquat. Les locations meublées en LMNP sont le plus souvent des résidences de service. Il existe plusieurs programmes neufs ou d’occasion où l’on peut trouver la perle rare. Voici alors les critères qu’il faut remplir :

  • Être un particulier ayant déjà une activité principale rapportant plus de 50 % des loyers de la location meublée.

  • Être inscrit auprès du RCS pour l’obtention d’un numéro de SIRET.

  • Conclure un contrat de bail de 9 ans ou 12 ans avec gestionnaire pour l’exploitation de l’actif.

En se conformant à ces critères, les investisseurs pourront alors avoir accès à tous les avantages apportés par le statut de lmnp.

Les bonnes raisons d’opérer sous le statut de LMNP

Être un Loueur en Meublé Non Professionnel démarque les investisseurs des simples propriétaires n’étant pas éligibles à ce statut. C’est au niveau de la fiscalité que cela se fait le plus ressentir. En effet, les recettes locatives d’une LMNP sont soumises aux mêmes conditions fiscales que les BIC ou Bénéfices Industriels et Commerciaux. Par conséquent, les propriétaires ont accès aux régimes micro-BIC et réel. Le premier apporte un abattement direct de 50 % sur les loyers imposables tandis que l’autre permet de déduire ses charges sur ces mêmes loyers imposables.

Le statut de LMNP c’est aussi se rendre éligible à des dispositifs comme la Loi Censi-Bouvard ou une récupération de la TVA de 20 % dans le cadre d’un achat dans le neuf. D’autre part, vu que c’est un exploitant qui s’occupe du bien, les investisseurs n’ont aucune contrainte quant à la gestion de celui-ci.

Bavardez à propos de notre chronique !